Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact
Accueil > Molière > Molière de A à Z > Applications

Molière de A à Z

Applications

Dans L’Impromptu de Versailles, pièce polémique qui prend place au cœur de la Querelle de L’École des femmes, Molière se défend, par la bouche de Brécourt, de faire des applications, c’est-à-dire de viser certaines personnes à travers ses personnages,

MOLIÈRE.— « Nous disputons qui est le marquis de La Critique de Molière : il gage que c’est moi, et moi je gage que c’est lui.BRÉCOURT.— « Et moi, je juge que ce n’est, ni l’un ni l’autre ; vous êtes fous tous deux, de vouloir vous appliquer ces sortes de choses, et voilà de quoi j’ouïs l’autre jour se plaindre Molière, parlant à des personnes qui le chargeaient de même chose que vous. Il disait que rien ne lui donnait du déplaisir, comme d’être accusé de regarder quelqu’un dans les portraits qu’il fait ; que son dessein est de peindre les mœurs sans vouloir toucher aux personnes, et que tous les personnages qu’il représente sont des personnages en l’air, et des fantômes proprement qu’il habille à sa fantaisie, pour réjouir les spectateurs […] (sc. 4)

Molière est-il de bonne foi sur cette question ? car il est clair qu’il se livre constamment à des attaques ad hominem. Dans L’Impromptu de Versailles même, il raille de toute évidence Montfleury, « excellent acteur de l’Hôtel de Bourgogne », selon l’ironique didascalie, comédien par ailleurs célèbre pour son embonpoint. Dans L’École des femmes, l’allusion à M. de L’Isle (v. 182) vise précisément Thomas Corneille qui a pris ce nom d’emprunt ; bien plus, dans L’Amour médecin Molière n’hésite pas à faire confectionner des masques pour que son public reconnaisse les médecins célèbres qu’il compte ridiculiser : Des Fougerais, Esprit, premier médecin de Monsieur, frère du Roi, Guénaut, médecin de la reine, d’Aquin, médecin du Roi, et Yvelin, premier médecin de Madame. Enfin, chacun reconnaît dans Les Femmes savantes l’abbé Cotin et Ménage sous les traits de Trissotin et de Vadius. Il convient donc de ne pas trop croire à cette profession de foi de L’Impromptu, avancée dans un contexte polémique, puisque Molière, visiblement n’hésite pas à rendre coup pour coup à ses ennemis.