Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact
Accueil > Molière > Molière de A à Z > Cabale des dévots

Molière de A à Z

Cabale des dévots

Expression sous laquelle on désigne communément le parti dévot, dont le fer de lance est la célèbre Compagnie du Saint-Sacrement de l’Autel. Ce parti, dont l’ennemi juré est Molière, se révèle d’autant plus puissant et dangereux qu’il compte dans ses rangs, à côté des francs hypocrites que le dramaturge prend pour cible, un grand nombre d’honnêtes gens, profondément sincères dans leur foi religieuse, mais qui, manipulés par les premiers, s’indignent de voir un comédien se mêler des choses de la religion et de l’église, notamment pendant « l’affaire du Tartuffe ». Molière évoque clairement dans Dom Juan (V, 2) la manière dont la bonne foi des chrétiens sincères est ainsi abusée : « Ceux-là, dis-je, sont toujours les dupes des autres ; ils donnent hautement dans le panneau des grimaciers, et appuient aveuglément les singes de leurs actions. » Et il met aussi l’accent sur le caractère organisé de ce parti, ce qu’il n’avait pas fait dans Le Tartuffe : « On lie, à force de grimaces, une société étroite avec tous les gens du parti. Qui en choque un, se les jette tous sur les bras. » (Voir Alain Tallon, La Compagnie du St Sacrement, Paris, Ed du Cerf, 1990.)