Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact
Accueil > Molière > Molière de A à Z > Critique de l’École des femmes (La)

Molière de A à Z

Critique de l’École des femmes (La)

Comédie en un acte, représentée le Ier juin 1663, au théâtre du Palais-Royal. Cette courte pièce n’a pas d’intrigue, mais offre, outre d’importantes déclarations théoriques de Molière sur la comédie, l’intérêt de refléter les divers points de vue qui se sont fait jour dans la querelle de L’École des femmes.

Quelques personnages se réunissent dans le salon d’une femme d’esprit, Uranie, pour échanger leurs impressions sur la comédie de Molière, L’École des femmes, qui a fait scandale. Deux des jeunes femmes présentes, Elise et Climène, trouvent la pièce choquante, ainsi qu’un marquis qui avoue pourtant ne pas l’avoir vue. Lysidas, un poète pédant l’analyse et la déclare non conforme « aux règles ». En face de ce groupe à la dent dure, un chevalier, Dorante, défend la pièce et développe les thèses de Molière sur la comédie : la grande règle est de plaire, aussi bien à la Cour qu’au parterre, en peignant « d’après nature », et en faisant « rire les honnêtes gens », ce qui est une « étrange entreprise ».

Marquant un tournant dans le combat de Molière pour imposer le genre comique — Molière y prend le contre-pied du préjugé favorable au genre sérieux —, la pièce contient ainsi une réhabilitation du rire, et un rejet des critères néo-aristotéliciens auxquels se réfèrent les doctes.