Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact
Accueil > Molière > Molière de A à Z > DU PARC, Marquise

Molière de A à Z

DU PARC, Marquise

(Marquise-Thérèse de Gorla, dite, comédienne, ?-1668). Fille d’un bateleur italien fixé à Lyon, elle débute comme danseuse, entre dans L’Illustre Théâtre lors de son passage dans cette ville, en 1653. Elle y épouse Gros-René, comédien de Molière, avec lequel elle quitte la troupe à Pâques 1659, pour entrer au Théâtre du Marais, mais le couple revient chez Molière un an plus tard. Marquise joue, entre autres, le rôle d’Elvire dans Dom Juan et celui d’Arsinoé dans Le Misanthrope. Sa grande beauté et son port de reine lui valent de séduire successivement Corneille, Molière et Racine. Corneille vieillissant s’éprend d’elle lors du passage de la troupe à Rouen, en 1658, et c’est pour elle qu’il écrit les stances bien connues, car ironiquement « détournées » par Tristan Bernard, et mises en musique par Georges Brassens :

Marquise si mon visage A quelques traits un peu vieux, Souvenez-vous qu’à mon âge Vous ne vaudrez guère mieux…

Alors que, semble-t-il, elle reste indifférente au charme de Corneille et à celui de Molière, elle est en revanche amoureuse de Racine, pour lequel elle rejoint l’Hôtel de Bourgogne. Celui-ci la fait « répéter comme une écolière », nous apprend Boileau, et c’est pour elle qu’il écrit Andromaque. Une fille naît de cette liaison, mais Marquise meurt à l’âge de trente-cinq ans, de manière relativement mystérieuse, au point que Racine est inquiété lors du procès de la Voisin qui l’accuse d’avoir empoisonné sa maîtresse.