Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact
Accueil > Molière > Molière de A à Z > George Dandin ou le Mari confondu

Molière de A à Z

George Dandin ou le Mari confondu

Comédie-ballet en trois actes et en prose, représentée le 15 juillet 1668 à Versailles, dans le cadre du Grand Divertissement Royal. Riche paysan, George Dandin a voulu s’élever en épousant Angélique de Sottenville, fille de gentilhomme, mais il se rend compte que c’est pour jouir de son bien que sa belle-famille a conclu cette alliance. Son épouse se laisse courtiser par un galant, Clitandre, et Dandin, qui l’apprend par un valet balourd, s’en plaint à ses beaux-parents. Angélique et Clitandre niant le fait, Monsieur de Sottenville humilie son gendre, en lui rappelant la bassesse de ses origines et en l’obligeant à présenter des excuses. Plus tard, Angélique et son galant sont surpris alors qu’ils sortent ensemble de la maison, et Dandin espère triompher devant ses beaux-parents ; mais Angélique, qui a plus d’un tour dans son sac, les a aperçus, joue l’innocente et feint de chasser cet amant importun en le menaçant d’une bastonnade s’il continue à lui faire des avances coupables. Son subterfuge, couronné de succès, fait enrager son mari, de plus en plus malheureux. Peu après, Angélique rejoint Clitandre dans le jardin, mais Dandin, qui ne dort pas, fait appeler ses beaux-parents en pleine nuit et ferme la porte à son épouse infidèle. Celle-ci l’implore en vain puis menace de se tuer s’il n’ouvre pas, au point que Dandin, inquiet, se rend dans le jardin et c’est Angélique qui s’enferme à son tour dans la maison. À l’arrivée de ses parents, elle se plaint de son mari, qui doit encore une fois demander pardon, puis, désespéré, qui parle d’aller se jeter à l’eau.

Cette comédie n’est ensuite représentée que dix fois au Palais-Royal, puis de moins en moins souvent jusqu’à la mort de Molière.