Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact
Accueil > Molière > Molière de A à Z > Imagination

Molière de A à Z

Imagination

L’imagination, « partie dominante de l’homme, maîtresse d’erreur et de fausseté », dit Pascal, est au cœur de la pensée classique en général et de l’œuvre de Molière en particulier. Chez ses héros prisonniers de leur lubie, la pensée est conduite par l’imagination : c’est elle qui suscite les égarements passionnels, qui pousse l’homme à se dénaturer lui-même ou qui déforme de manière ridicule ses pensées et ses actes. La dramaturgie de Molière apparaît ainsi, Patrick Dandrey l’a montré, comme une dramaturgie de l’âme humaine égarée par le délire d’imagination, qui, revêtant des formes diverses, se caractérise tantôt par l’obsession fanatique (Harpagon dans L’Avare, Orgon dans Le Tartuffe) tantôt par l’euphorie chimérique (M. Jourdain dans Le Bourgeois gentilhomme, Bélise dans Les Femmes savantes) (Voir sur cette question, P. Dandrey, Molière ou l’esthétique du ridicule, Paris, Klincksieck, « BHT », 1992).