Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact

Molière de A à Z

Masque

Dans la première partie du siècle, les acteurs comiques jouent souvent la farce maquillés à la farine ou masqués, selon l’usage dû aux Comédiens italiens, et Molière lui-même porte parfois le masque, comme pour le rôle de Mascarille, dans Les Précieuses ridicules. C’est là un accessoire dont l’usage entraîne un jeu tout à fait particulier de la part du comédien, car le corps et la voix (les jeux de timbres entre autres) doivent compenser ce que le visage ne peut plus dire.

Il arrive d’autre part que le masque soit conçu pour faire une « application », et faire reconnaître un personnage en vue : on sait par exemple que Molière fait réaliser, pour L’Amour médecin, des masques représentant quelques-uns des médecins les plus célèbres de l’époque, comme en témoigne Guy Patin, lui-même médecin : « Tout Paris y va en foule, pour voir représenter les médecins de la Cour et principalement Esprit et Guénaut avec des masques faits tout exprès. »