Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact
Accueil > Molière > Molière de A à Z > Médecin malgré lui (Le)

Molière de A à Z

Médecin malgré lui (Le)

Comédie en trois actes et en prose, représentée au théâtre du Palais-Royal, le 6 août 1666. Martine querelle son mari, Sganarelle, car il est ivrogne et paresseux. Après lui avoir répondu de façon ironique et désinvolte, il la bat, ce qui attire un voisin, M. Robert. Ce dernier cherche à calmer Sganarelle, mais, contre toute attente, Martine déclare qu’il lui plaît d’être battue et les deux époux se retournent contre lui. Alors que Martine, restée seule, se demande comment se venger de son mari, passent Valère et Lucas qui recherchent un médecin pour soigner Lucinde, la fille de leur maître, devenue muette. Martine tient sa vengeance et leur déclare que son mari, grand médecin, a obtenu des guérisons miraculeuses, mais, d’humeur un peu fantasque, il ne le reconnaît que s’il a été bien battu. À son retour, Sganarelle, qui refuse de se dire médecin, est donc successivement prié, pressé, puis copieusement bâtonné avant de se reconnaître médecin. Valère et Lucas ont présenté Sganarelle à Géronte. Décidé à jouer le jeu, le faux médecin se livre à quelques plaisanteries avant d’examiner la patiente au cours d’une consultation où sa virtuosité verbale, assaisonnée de latin de cuisine, fait forte impression. Léandre, amoureux de Lucinde, apprend à Sganarelle qu’il s’agit d’une feinte de la jeune fille dont on empêche le mariage, et celui-ci décide de les aider. Léandre, déguisé en apothicaire, écoute Sganarelle démystifier la médecine et assiste aux consultations qu’il donne à quelques paysans. Lucinde est guérie, mais comme elle ne cesse de parler, son père demande à Sganarelle de la rendre muette à nouveau. Lucinde sort avec Léandre, mais Lucas révèle leur fuite. Géronte, furieux, fait appeler un commissaire et Sganarelle s’attend au pire, mais les jeunes gens reparaissent et, comme Léandre vient d’hériter, leur mariage devient possible.

Cette comédie obtient un franc succès, puisqu’elle reste à l’affiche jusqu’à la fin de l’année et demeure au répertoire de la troupe jusqu’à la mort de Molière.