Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact

Molière de A à Z

MOLIÈRE

On ignore la raison qui pousse notre dramaturge, Jean-Baptiste Poquelin pour l’état civil, à adopter le pseudonyme de Molière. « Jamais il n’en a voulu dire la raison, même à ses meilleurs amis », écrit Grimarest. On sait aussi que des villages du midi portent ce nom, dans le Tarn-et-Garonne ou le Gard, mais cette piste n’est pas à retenir, car on trouve sa première signature sous ce pseudonyme en juin 1643 sur le contrat de fondation de L’Illustre Théâtre, donc avant sa tournée en province. On pense que notre poète a pu choisir son nom de théâtre en hommage à un romancier, François de Molière d’Essertines, libertin notoire, assassiné en 1624. On lui doit un roman, Polyxène, qui connut un succès très honorale — Charles Sorel en écrivit une suite —, et dans lequel on trouve un Alceste, un Philinte, ainsi qu’un fleuve Oronte, noms que notre poète utilise dans son Misanthrope.