Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact
Accueil > Molière > Molière de A à Z > Plaisirs de l’île enchantée (Les)

Molière de A à Z

Plaisirs de l’île enchantée (Les)

C’est le titre d’une somptueuse fête donnée à la Cour par le roi du 7 au 13 mai 1664, pour célébrer la fin d’importants travaux d’agrandissement de Versailles. Les plus fameux artistes y prennent part : Benserade, Lully, l’italien Vigarini, célèbre pour ses réalisations dans les pièces à machines, et Molière. Chargé de concevoir un thème susceptible d’harmoniser les différentes réjouissances, le duc de Saint-Aignan, premier gentilhomme de la Chambre, emprunte à l’Arioste et à son Roland furieux l’histoire de la magicienne Alcine : celle-ci retient prisonniers dans son palais des chevaliers qui trompent leur ennui, entre autres, au moyen d’une comédie et d’un ballet. Louis XIV lui-même, ainsi que nombre de courtisans, prennent part au spectacle. La fête proprement dite dure trois jours, mais les réjouissances se prolongent plus longtemps. Nous en possédons, outre différents récits, la relation officielle intitulée : « Les Plaisirs de l’Isle Enchantée, course de bague, collation ornée de machines, comédie meslée de danse et de musique, ballet du palais d’Alcine, feu d’artifice ; et autres fêtes galantes et magnifiques. » Cette fête correspond au plus haut point de la faveur de Molière, dont la troupe joue à cette occasion La princesse d’Élide le 8 mai, Les Fâcheux le dimanche 11 mai, L’Hypocrite le 12, représentation qui donne naissance à « l’affaire du Tartuffe », et Le Mariage forcé le 13.