Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact
Accueil > Molière > Molière de A à Z > QUINAULT, Philippe

Molière de A à Z

QUINAULT, Philippe

(Auteur dramatique (1635-1688). Fils d’un boulanger, Quinault est formé par Tristan l’Hermite, qui l’introduit dans les salons. Il s’essaie très tôt et non sans bonheur au théâtre, notamment avec une pièce singulière, La Comédie sans comédie (1655 ?), qui contient des passages évoquant les principaux genres de l’époque : pastorale, comédie, pièces à machines (tragédie et tragi-comédie). Il écrit également des tragi-comédies à succès, dont Amalasonte (1657) et Le Feint Alcibiade (1658). Bien qu’il réussisse aussi dans la comédie avec La Mère coquette (1665), c’est la tragédie qui lui vaut sa réputation : Astrate (1665), œuvre aux résonances quelque peu précieuses, qui suscite les railleries de Boileau, est représentée trois mois durant. Il collabore en 1671 avec Molière et Corneille à Psyché, et cela l’incite peut-être à créer avec Lully la tragédie en musique, genre nouveau auquel son nom restera attaché. On peut citer, parmi la dizaine d’œuvres qu’il conçoit dans la dernière partie de sa vie : Cadmus et Hermione (1673), Alceste (1674), Thésée (1675), Atys (1676) et Armide (1686).