Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact
Accueil > Molière > Molière de A à Z > Scaramouche

Molière de A à Z

Scaramouche

Tiberio Fiorilli dit, comédien italien dell’arte (1600-1694). Ce fameux acteur, né à Naples, vient en France à l’invitation de Mazarin et occupe avec sa troupe le Théâtre du Petit-Bourbon, qu’il partagera avec Molière. Une estime professionnelle réciproque lie les deux hommes, qui ne peuvent pas ne pas s’étudier ni s’influencer. D’ailleurs Élomire hypocondre, une pièce satirique, rapporte que Molière suit l’enseignement du vieux maître, comme le montre le frontispice de cette œuvre :

Chez le grand Scaramouche il va soir et matin. Là, le miroir en main, et ce grand homme en face, Il n’est contorsion, posture ni grimace, Que ce grand écolier du plus grand des bouffons, Ne fasse et ne refasse en cent et cent façons.

Scaramouche est à la fois un musicien accompli, qui joue de la guitare, un excellent mime, susceptible, par exemple, d’exprimer l’effroi durant plusieurs minutes, et un formidable acrobate, puisqu’à quatre-vingt-trois ans, dit-on, il peut encore donner un soufflet avec le pied. « Les postures et les gestes de Scaramouche […] sont capables de faire éclater le monde, quoiqu’on ne sache pas ce qu’il dise », écrivent les frères Villiers en 1657. Il connaît une fin tragique, car, croyant sa femme infidèle, alors qu’il est lui-même octogénaire, il la fait enfermer à Saint-Lazare et meurt oublié de tous.