Molière
Œuvres Chronologie Molière de A à Z Molière et Pézenas
Médiathèque
Bibliographie Filmographie Iconographie Actualités Liens Contact

Molière de A à Z

SÉVIGNÉ

(Marie de Rabutin-Chantal, marquise de, 1626-1696). La célèbre épistolière mentionne à peu près 150 fois Molière ou telle de ses œuvres. Les trois pièces qu’elle cite le plus souvent sont Le Médecin malgré lui (43 fois), Le Tartuffe (29 fois) et L’Avare (12 fois). Du vivant de Molière, elle écrit par deux fois, après avoir narré un incident ridicule : « C’était une scène digne de Molière » ; après 1673, faisant allusion à des situations du même ordre, elle note dans deux endroits au moins : « C’est dommage que Molière soit mort… ». Une fois même, elle se réfère au jeu de Molière acteur comique, quand elle écrit de son fils Charles : « Mon fils nous lit […] des comédies, qu’il joue comme Molière » (21 juin 1671), preuve qu’elle était allée au Théâtre du Palais-Royal. Mais on ignore si elle a rencontré Molière à la ville (par exemple à l’occasion de la lecture des Femmes savantes que fit le poète chez le cardinal de Retz, le 12 mars 1672, et qu’elle annonce dans une lettre à Mme de Grignan datée du 9).